Opération nettoyage à Lusignan

Des membres de l'association, président en tête, ont participé avec des enfants du centre accueil de loisirs Croq'soleil de Saint Sauvant et leur moniteur à une opération de nettoyage de tombes anciennes situées à l'ancien cimetière  de Puy Berger à Lusignan. Le journal Centre-Presse s'en est fait l'écho : 
 

Trois groupes de tombes sont répartis sur le site : le premier, qui nous intéressait plus particulièrement, par son ancienneté et dont nous supposions une origine protestante, un deuxième groupe de tombes du 19ème siècle de membres d'une famille Villeneuve dont un ancien maire de la ville, et enfin un groupe de tombes de soeurs de l'ordre de Sainte Marthe attachées à l'hôpital de Lusignan.

Après la présentation de l'opération lundi 27 avril, la matinée du mardi a été consacrée au nettoyage des pierres par les enfants encadrés de leur moniteur, de Jean Louis Toullat, Michel Aymé et Jacky Pizon. Mercredi matin un saupoudrage des inscriptions à la farine a permis d'en améliorer la lisibilité et les enfants ont procédé au relevé. La plus ancienne date de 1645 et c'est celle de "Jacquette Izoré vivante femme d'Isaac Fleury marchand drapier laquelle décèda le 18esme mars 1645 agée de 38 ans". Et enfin jeudi matin des recherches sur l'Internet leur ont permis d'en découvrir un peu plus sur les défunts.
(
Et à nous d'avoir confirmation que les tombes du premier groupe étaient bien celles de membres de familles protestantes. Les recherches devront être complétées mais d'ores et déjà nous avons des certitudes pour deux d'entre elles : Marie Bernard fille de Samuel Bernard et Élisabeth Sauzeau, décédée en février 1670 à l'âge de 4 ans, a eu une soeur Marguerite née le 24 avril 1676 dont l'acte de bapt^eme le dimanche 17 mai 1676 figure au registre protestant de Lusignan ( archives de la Vienne registre protestant 1676 1681 vue 4). Dans un autre article je vous raconterai l'histoire de la création  du cimetière protestant de Puy Berger telle que monsieur Yves Couturier (ancien instituteur à Rouillé) l'a reconstituée en s'appuyant sur les actes.

Retrouvez les photos ici . (faites un double-clic sur la première photo pour les faire défiler avec les commentaires)

Au fil des photos vous retrouverez de la ficelle bleue... c'est celle qui entoure les grosses balles de foin. Nouée en tampon elle permet de décaper la pierre sans l'abîmer et plus elle est usée par le frottement plus elle est efficace !